Rechercher

Pourquoi un chanteur durable dure

Mis à jour : 19 nov. 2020

L'art du travail bien fait

Avec la baisse des ventes de disque, les journées en studio sur-équipés (ICP à Bruxelles ci-dessous) sont devenus trop chères.

C'est cette pression financière qui amène de plus en plus d'artistes à s'équiper d'un home studio.

Les progrès en terme de matériel sont tels qu'avec un peu de conseil, un budget de quelques milliers d'euros et une formation de base, il est possible de s'approprier les 3/4 du processus d’enregistrement. Les professionnels du son peuvent ainsi se consacrer pleinement au 1/3 restant (prises acoustiques, mixage, mastering... etc.).

Le chanteur durable ayant cheminé vers une autonomie dans le processus d'enregistrement s'assure le temps nécessaire à la qualité d’une œuvre et donc la fidélité de son public.

Un chef d'orchestre autonome

Le chanteur durable a également apprivoisé :

- sa promotion grâce aux réseaux sociaux et aux outils de de création de site type wix,

- la diffusion de ces spectacles en maitrisant une partie de l’administratif grâce à des outils administratifs comme Movin Motion,

- la diffusion de sa musique enregistrée grâce aux plateformes de streaming (Spotify Deezer, Itunes... etc).

- la distribution de ces objets en travaillant la présentation sur les concerts et sur sa boutique en ligne... etc.



Fort de ces outils, le chanteur durable jouit d'une indépendance qui lui permet d'agglomérer ensuite les talents autour de ces projets sans en perdre la maîtrise.







Une diffusion en circuit court qui relâche la pression commerciale

Le chanteur durable diffuse la grande majorité de sa production en direct. Cette autonomie limite les intermédiaires couteux. Elle permet ainsi de rentabiliser ses productions sur des volumes de vente modérés et donc de s’affranchir d’une diffusion média centralisée. Libéré des carcans "mainstream", il peut s’épanouir artistiquement dans son unicité, son originalité.


Une biodiversité culturelle qui évite l'ennuie

Le chanteur durable s’exprime dans des réseaux décentralisés caractérisés par une multiplicité de programmateurs et de publics. C’est cette variété de circuits de diffusion et donc de contenus artistiques qui évite la routine tuant la créativité.



40 vues0 commentaire

Théophile ARDY #chanteurdurable